Palmes, harpon, bouée ou tuba ?

Jeudi soir dernier, alors que j’accompagnais mon fils à son cours de karaté, je n’ai pas pu me connecter (j’avais prévu de travailler). Cela dit, j’avais déjà passé suffisamment de temps en tête à tête avec mon ordinateur pour la journée… Alors je l’ai levée (la tête ;-)

Et je suis tombée sur le mensuel gratuit « …491″ (Cultures urbaines et d’ailleurs), attirée par la une qui présentait l’invité du mois : Denis Plassard, « chorégraphe prolifique et danseur gourmand« .

Il répond, dans sa carte blanche, à un artiste qui l’interpelle « Je suis un artiste que l’on classe dans ce qu’on appelle « l’émergence ». Mais je n’émerge pas du tout ! Dois-je m’acheter des palmes, un harpon, une bouée ou un tuba ? »

La question m’a fait sourire sur la forme et m’a interpellée sur le fond. D’abord parce que je ne m’étais jamais posée la question en ces termes. Ma première réaction a été la même que Denis Plassard : « Emerger ? mais émerger de quoi ? ».

Ensuite parce que cette question me renvoyait aux créateurs que j’accompagne. A ces créateurs d’entreprises, de boutiques en ligne dont j’ambitionne moi-même de les aider à réussir, et donc à émerger… Emerger de la concurrence, en terme de visibilité, de qualité, d’expérience client, etc.

Denis Plassard de répondre : « je vote pour le tuba : il faut parfois accepter de couler, mais être équipé pour ne pas se noyer. »

Personnellement, je n’aime pas le tuba. Je n’ai jamais réussi à respirer avec ce truc.

Les palmes, pourquoi pas ? Tu avances, elles propulsent.

Le harpon, ça ne me dit rien. De vieilles images de Moby Dick me reviennent.

La bouée, ça sent l’épave, un relent de Titanic…

« Certaines créations sont pertinentes, d’autres beaucoup moins, voire pas du tout. Il nous faut subir une incroyable quantité d’oeuvres prétentieuses et creuses pour dénicher quelques propositions précieuses. Mais les recherches artistiques se nourrissent mutuellement par contagion. »

Autrement dit, pour éventuellement émerger, peut-être faut-il simplement enlever un « é » et préférer tenter de merger (qui vient de l’anglais pour dire fusionner, converger) ? Fusionner tout ce matériau que l’on reçoit, que l’on développe, que l’on affine et le faire converger vers la construction dynamique d’une oeuvre, d’un projet, d’un collectif ? N’émerge-t-on pas alors lorsqu’on se trouve à la confluence de ce que l’on est profondément et de ce à quoi beaucoup d’autres aspirent ? Ce qui est vrai pour un individu mais également pour une entreprise ou une marque. S’immerger en soi et dans ce qui nous entoure puis émerger pour tisser des passerelles, ouvrir des portes, provoquer des rencontres, comme un processus itératif infini.  »le génie apparaît rarement dans la solitude… » nous rappelle Denis Plassard.

« Le parcours professionnel du créateur devrait forcément se faire vers le haut, vers l’excellence. Cette ascension vers le génial se fait pour certains en ascenseur et pour d’autres en empruntant les escaliers de secours ! »

Prendre les escaliers de secours peut être salutaire lorsqu’on a raté l’ascenseur ou qu’il est en panne, bondé, vétuste ou parce que l’on est claustrophobe (c’est mon cas). Personnellement, j’aime cette sensation de monter les marches quatre à quatre.

Prendre l’ascenseur permet d’économiser ou de reprendre ses forces, de faire des rencontres (ce n’est pas pour rien qu’on parle d’elevator pitch), de discuter, observer, réfléchir, partager des silences, gagner du temps, si tant est qu’on décide d’exploiter ce moment imposé dans un espace confiné.

J’encourage même à emprunter, voire inventer, d’autres voies d’accès. Selon le processus décrit plus haut, cela peut consister à escalader la façade, arriver par le toit, utiliser les modes virtuels, donner rendez-vous au génial dans un lieu inattendu, sur un chemin de traverse etc. C’est le moment où jamais de vous sortir mon livre de chevet : « Brûle ta cravate et danse« .

Alors palmes, harpon, bouée ou tuba ? Et si la réponse se trouvait en soi ?

Et vous, quel serait votre vote ? votre proposition ?

[youtube=http://youtu.be/CH9mbcHkrDI]

Par Carine Gentelet

Mots-clé , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>