L’arbre des rencontres

Cela fait 3 fois en 1 mois qu’on me renvoie à la vidéo de Simon Sinek. Est-ce qu’on voudrait me dire quelque chose ? ;-) Je la partage avec vous pour ceux qui ne connaitraient pas et ceux qui souhaiteraient une piqûre de rappel. « People don’t buy what you do but why you do it and what you do simply proves what you believe« .

« Toute mon histoire est basée sur les rencontres » confie Serge Bensimon dans un article du Progrès à l’occasion de sa participation à la table ronde « Mode et design » organisée par l’Université de la mode où j’interviens en e-marketing.

Lien vidéo Simon Sinek « Comment les grands leaders inspirent l’action »

C’est aussi ce qui m’a frappée lors de la dernière séance de l’atelier « Ratatouille » que j’anime (il faudra que je vous parle un jour de cet atelier). Tous les participants ont mentionné – je cite – des « rencontres extraordinaires » pour souligner leurs parcours professionnels.

C’est ce qui me frappe aussi dans la lecture du bel article écrit par Georges Chapuis « Echouer encourage à rebondir »

Difficile de témoigner d’une rencontre, de ce qu’elle vous apporte. C’est presque du ressort de l’intime et s’inscrit toute votre vie pour s’incarner dans vos actes les plus infimes.

Il y a dans chaque rencontre un défi. Celui de la provoquer pour commencer. Celui de la vivre tout simplement et laisser la magie opérer. L’impact est parfois à retardement. Mais la magie ne vient pas sans rien faire. Cela prend de la curiosité. Partir à la découverte de l’autre, avec des questions, des silences aussi.

Prenez un peu de temps et notez les évènements importants de votre vie. Il y a fort à parier qu’ils sont tous liés au moins à une rencontre marquante. Dressez l’arbre de vos rencontres : celles qui ont compté, celles que vous avez provoquées, celles où vous avez compté.

arbre des rencontres

Arrosez-le pour qu’il grandisse, s’étoffe, s’enracine. Je crois pouvoir dire qu’il ne faut jamais se laisser impressionner par l’idée d’une rencontre. Ni le ridicule, ni la peur, ni les a-prioris.

Qui auriez-vous envie de rencontrer demain ? pour avancer, renforcer, développer, tenter, partager, votre parcours, votre réseau, un projet, une aventure, une idée, etc.

Il ou elle peut être à portée de clic, d’une connaissance, d’un bonjour, d’un pas de côté. Osez vous exposer à un refus, osez surtout vous exposer à un possible. Dites pourquoi vous êtes là (le Why de Simon Sinek) simplement, sans détour. Authentique, généreux, opportun.

Lundi, je rencontre Mourad Merzouki… pour solliciter sa participation à un projet né de bien jolies rencontres qui se sont superposées, croisées, mixées, nourries. Qui sait où tout cela va nous mener !

Je crois que je sais pourquoi je fais ce que je fais…

 

 

3 thoughts on “L’arbre des rencontres

  1. Lyli dit :

    Message inspiré, tonique et prophétique, comme tous les messages déjà publiés. Enfin quelques clés pour sortir de toute crise, pour terrasser la sinistrose ambiante…Des idées pour révolutionner le monde de l’économie et préparer un monde plus humain.
    Il fallait oser déplacer le centre de gravité de la réussite, non plus l’argent, le profit, le chiffre d’affaire, l’efficacité, etc, etc,… mais le meilleur de l’homme : son idéal, son rêve, sa passion, sa créativité, son enthousiasme. Qui, après lecture, n’aurait pas envie de se laisser entraîner sur les chemins ouverts ?
    Il est déjà là, ce monde meilleur que tous attendent, il est à portée du coeur, de la générosité, de la créativité de chacun…
    Merci pour tous ces germes d’espérance.

  2. superticky dit :

    Intéressant ! J’en profite pour découvrir la « pédagogie du travail personnalisé et communautaire » initiée par Pierre Faure dont j’ai bénéficié sans le savoir… Pour ceux que ça intéresse : http://www.airap.org/presentation.htm
    Comme quoi, on a toujours à apprendre, même de ceux dont on croit pourtant presque tout savoir… C’est fun !
    Mom, il faut que je te rencontre ;-)

  3. Gentelet Myriam dit :

    Passionnant!…dommage que je ne fasse plus partie du monde du travail, cela m’aurait donné des ailes!…comme après mes stages organisés par l’AIRAP ( Mouvement Pédagogique Pierre FAURE ) et qui m’ont permis de vivre avec passion mon métier d’enseignante, sans aucun doute sur la réussite de mes élèves…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>